Au milieu de la nuit…   4 comments

Au milieu de la nuit,
Au début de l’hiver,
Il était une fois un petit d’homme,
Qui arriva tout sanguinolent sur la Terre des hommes.

Bizarrement, ce petit d’homme avait déjà une douleur atroce en son cœur.
Il s’était passé quelque chose…
S’il avait su dire les choses, alors, il aurait susurré,
Non, je ne dirai rien,
Je ne ferai rien.
Mais laissez moi…
Laissez moi vivre !

Je n’existe pas !

Donnez moi juste un peu de pain,
Juste un peu d’eau.
Ne me demandez rien…
Jene suis pas là.
Ne me sollicitez pas.

Je n’existe pas !
Je ne veux que « Survivre ».

Mais il ne savait pas user des mots…
Alors, lentement, doucement,
La petite étincelle alla s’enfermer au fond de son cœur,
Pour laisser passer les heures, les mois, les années,
Les dizaines d’années.
En attente…

Régulièrement, elle envoyait des messages :
« Tu n’es pas cela. »
« Abandonne ton fardeau. »
« Ne juge pas… »
« Accepte ce qui advient »

Dans l’espoir que le petit d’homme capte l’un d’eux,
Entame, pas à pas, un retour à la source,
Ose entrouvrir la « Porte » de son cœur,
Pour laisser s’échapper la Lumière,
Et naître enfin…

Jacques

Publicités

Publié 17 mars 2015 par Coeur de Lyon007 dans Non classé

4 réponses à “Au milieu de la nuit…

Souscrire aux commentaires par RSS.

  1. Bon retour au petit d’homme …!
    J’espère qu’il va bien et qu’il a ouvert son coeur à la Lumière,
    et qu’il est enfin heureux !….
    Amitiés
    Manouchka

  2. Bonsoir Jacques,
    Ton texte est à l’image de la beauté de ton âme. Il y a tant en tes mots…. tout un cheminement…. tout un « polissage » du diamant qui enfin reluit `sous la lumière.
    Ton texte est un témoignage en soi….lucide, réaliste mais porteur de tant d’espoir.
    Vraiment content de te relire.
    Mes amitiés

    • Merci,
      Tu sais, Kleaude, je crois que l’on n’a jamais vraiment fini de passer le chiffon et la brosse sur le « diamant ».
      Il y a encore plein de zones d’ombres et de taches… ici ou là.
      Et l’essentiel de ma vie est de les débusquer quand mon « ego » me lâche un peu…
      Très heureux de ton passage, Kleaude.
      Amitiés
      Jacques

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :