Il était une fois…un petit d’homme,   23 comments

Il était une fois, un petit d’homme…

  

Au milieu de la nuit,

Au milieu de l’automne, 

Il était une fois, un petit d’homme,

Qui arriva, tout sanguinolant, sur la terre des Hommes…

 

Bizarrement, ce petit d’homme avait déjà

Une douleur atroce, au fond de son coeur !

 

 S’il avait su dire les choses, il aurait susurré :

 

Non, je ne dirai rien !

Non, je ne ferai rien.

Oui, j’accepterai tout !

 

Mais laissez moi !

Laissez moi vivre.

Laissez moi regarder…

Laissez moi dans mon coin.

 

Je n’existe pas !

 

Donnez moi…

Quand il faut,

Juste un peu de pain,

Juste un peu d’eau.

 

Ne me demandez rien !

Je ne suis pas là.

Je n’ai pas le droit.

 

Non, je ne veux pas parler.

Non, non, ne me sollicitez pas.

Non, je n’existe pas !

 

Et pourtant, je vous aime.

 

Ne me demandez pas d’être là !

Je ne veux que SURVIVRE…

 

Mais il ne savait pas user des mots…

Il était là,

Tout simplement…

 

Vivant,

Respirant,

Bougeant…

  

Qu’avait-il pu vivre et ressentir ?

  

Son angoisse était terrible.

Comment faire pour survivre

Avec ce poids infini sur le coeur ?

 

Dans ses tripes,

A un certain moment,

Il s’était passé quelque chose…

 

Douleur lancinante,

Angoisse effroyable,

Incompréhension totale…

 

Quoi ?

Pourquoi, pourquoi ?

 

Et puis….la solution :

Ne pas exister,

Ne pas s’imposer,

Ne pas réclamer…

Juste survivre !

 

Ne rien dire, ne rien faire,

Accepter,

Accepter TOUT, pour survivre…

 

TOUT faire pour…être AIMÉ !

TOUT,

TOUT !

 

TOUT ???

 

Et surtout….Oublier…

Oublier…

Oublier,

Oublier…

 

Jacques
Publicités

Publié 15 avril 2010 par Coeur de Lyon007 dans Non classé

23 réponses à “Il était une fois…un petit d’homme,

Souscrire aux commentaires par RSS.

  1. Certaines questions surgissent en mon esprit Jacques en lisant cette belle histoire poème… Quel est ce poids infini qui lui pèse sur le coeur ? Que veut-il oublier ? TOUT ??? Tout faire pour… être aimé ! Ne s’y prend-il pas à l’envers ? Ne devrait-il pas mettre l’amour en lui avant toute chose ? "Mets l’amour en toi et tout gravitera autour". Sinon il risque bien de demeurer un mendiant d’amour… et de JUSTE SURVIVRE… c’est mieux que rien par contre… en attendant que le rêveur s’éveille à la Vie. Bel écrit qui fait réfléchir… merci infiniment de nous la partager.Ayâ

  2. nous sommes tous en quête d’amour ..seule raison de vivre ! mais voila …. le chemin est semé d’enbuches et d’epreuves qu’ils nous faut traverser pour enfin parvenir a comprendre que cet amour … il est en chacun de nous !! seule la prise de conscience de celui ci apporte paix et serenité a chacun d’entre nous … merci pour ce magnifique poème jacques bises

  3. Très beau ton écrit poème Jacques , il est vrai parfois quand nous avons vécu de terrible épreuves … on se Referme sur nous même comme ce petit d’homme , peut-être a-t-il essayer de parler de s,exprimer un jouret on la juger , on ne la pas pris au sérieux , il n’a pas eu la chance de parler de trouver une écoute bienveillante, alors il s’est enfermer dans un profond silence , il a dut toutesa vie acheter l’amour tout fais pour être un peu aimé … mais si il a été rejetté , il as sombrer , il s’est effacer , cacher à la vuedu monde , car se monde étais immonde il n’y a vue que des ombresVoilà pourquoi tout se qu’il veut à présent c’est tout oublié , beaucoupvivent cette terrible souffrance , merci pour ce texte qui je l’espère porteras à la réflextion , merci de ce beau partage cher Jacques ,Je te souhaite un Bon-Weekend , grosse bises sur tes deux jouesTendresse & Amitié Gigi

  4. Je suis sans mot!!!!!!!"Tout faire pour ……être aimé!TOUT,TOUT!TOUT?????????"Comment quelqu’un peut-il naître avec ce sentiment, cette blessure si profonde, de ne pas se sentir aimée. Je ne sais pas!!!!!! Survivre oui…….. et peut-être espérer aussi??????

  5. Bonjour Jacques,Tu sens rendre tellement bien ces émotions. On cherchera longtemps à comprendre les motivations du petit homme… on cherchera à les analyser… on en tirera des conclusions… on comprendra ou non… mais n’est-ce pas à la base l’instiinct de survie… tout humain a besoin d’être aimé à divers niveaux… tout animal a comme réflexe premier de se faire accepter par la meute….Mais…. le problème n’est pas celui du petit homme…. on a trop souvent tendance à le "victimiser"… et lui à se remettre en question… à se justifier…Mais… le problème…. à la base… s’il n’y avait que des petits hommes d’automne… il n’y aurait que douceur.. amabilité… amitié et amour….Le problème c’est qu’il a d’autres moins petits qui n’ont pa sla même amabilité… la même empathie… d’autres iront même juqu’à profiter du petit homme… mais c’est le petit homme qui cherchera à comprenre son problème.. mais est-ce bien le sien?Content de t’avoir relu!AmitiésKleaude

  6. Ces mots touchent ce mystère de la naissance dans un monde qui nous paraît si étrange…Ces mots touchent l’émoi devant ces forces qui nous habitent, et s’ignorent dans le monde des grands.Ces mots sont beaux Jacques, ils laissent remonter quelque chose d’un appel qui concerne tous les êtres sensibles.A nous, de l’entendre pour en faire autre chose qu’une plainte déguisée par la raison.Amicalement

  7. Qu,est-ce que ce petit homme a bien pu entendre ou ressentir pour vouloirce faire si petit avec déjà une douleur aussi atroce au fond du coeur dèsla naissance??? Et surtout oublier….Des mots qui touche et porte à la réflexion.Merci de nous partager ce beau poème qui nous aide à comprendre la fragilité d’un si petit être qui ne demande qu’à être aimé.Bon week-end, amitiéDenise

  8. Comme un enfant naissant ne peut ressentir ces sentiments-là, on cherche ce qui, au plus profond de toi, a pu te dicter ces mots… Et pour tout te dire Jacques, ces lignes me laissent une angoisse indéfinissable…Bisous sur ton coeur…

  9. Bonsoir,Vos commentaires sont tous très riches et, en même temps interrogateurs…Que peut-on dire de la conscience d’un nouveau né ?A quel moment se réveille-t-elle ?Avant la naissance, au moment de la naissance ou encore plus tard ?Un nouveau né a-t-il eu des ressentis durant la grossesse ?Un être humain est-il capable pendant la grossesse de ressentir des joies, voire des douleurs ou des angoisses ?Que dit la science à ce sujet ?Que disent nos religions ?Je ne sais pas mais je n’ai rien lu ni rien entendu…Amitiés à tousJacques

  10. Ce que même la science ou les religions de peuvent expliquer…. l’être vivant le ressent….J’ai l’impression que poser la question….. c’est déjà y répondre…;-)SalutationsKleaude

  11. Comme je t’ai toujours dit Jacques et je le redis encore …: » Ce petit d’homme …je le berce tendrement sur mon Coeur …!Magnifique écritJe t’embrasseManouchka

  12. Moi je pense très sincèrement que l’enfant à naître sens bien, très bien même, le ressentis de ses deux parents.

  13. bonsoir Jacques cet écrit me boulverse je ne saurais dire quand les ressentis commencent , mais je sais qu’aussi loin dont je peux me souvenir c’est à l,âge de quatre ans . je n,ai aucun souvenir conscient avant cet âge .et pourtant un jour ma mère me parle d’un évènement qui est arrivée a ma naissance , et quand elle me le raconte une grande peine surgit je ressens uuune grande tristesse , je ressens que dans mon être je m,en souviens , une partie de moi a enregistrer l’évènement .un jour j’ai lu un livre qui m,as boulverser sur le même sujet .comme Denise je m’intéroge sur ce qu’a vécu ce petit homme pour se faire si petit . quelle douleur il porte dans son coeur .ce petit homme d,automne , viens peut-être me dire pourquoi je me suis effacer si longtemps , pourquoi je ne voulais pas m,imposer pas déranger , pas prendre de place ..mais moi je vois dans ce petit homme combien il y a un grand amour , il a tout donner pour ête aimer , mais il est dans son coeur l,amour . et il le donne sans rien demander je t’aime petit frère .merci pour cet écrit xoxoxoJeanne

  14. Tu demandes Jacques, "Que peut-on dire de la conscience d’un nouveau né ?A quel moment se réveille-t-elle ?".La conscience est en tout point, elle ne se morcelle pas, ne grandit pas, elle est de tous les temps, tous les univers…Mais tu parles sûrement de "prendre conscience de…".En chaque enfant, qui naît, le poids du passé, ce passé qui ne peut se souvenir.Tout est là, que nous ignorons encore, que nous ne voulons pas voir vraiment, cela est rompre avec le connu.Alors le prendre dans ses propres bras, cet enfant de l’ombre, en nous, personne ne peut cela à notre place et le laisser grandir qui est partir.Loll, c’est ce que tu as fait…Amicalement

  15. Peut-être gardons nous en mémoire inconsciemment le monde d’avant , d’avant la naissance !

  16. C’est triste, la question que celà me pose c’est: cette douleur, ce renoncement est-il vraiment le sien? Y -a-til des émotions qui se transmettent dans les genes? Ce non-droit à la vie vient-il d’une vie antérieur ou le nouveau-né aurait-été "méchant" ou si peu conscient des autres qu’il veuille expier de cette manière. Y a-t-il une douleur si grande dans cette vie antérieur qu’il en est venu à renoncer à cette vie-ci, ne a vivant que pour exhausser le veux d’un autre? Tant de questionnement. Ne peut-il pas simplement trouver le bonheur en rendant quelqu’un heureux? On devrait tous avoir le droit à la capacité de rendre quelqu’un heureux… On a tous à un moment de nos vie rendu quelqu’un heureux et celà est suffisant à notre droit de vie non? On nait pour une mission de vie et nous la remplissions sauf que souvent on ne s’en rend tout simplement pas compte tant on est occuper à cherher. Petit homme, tu es juste comme tout les hommes, si tu veux rendre les gens heureux, donne toi juste le droit de vivre, donne leur le droit de te pardonner, de te détester, de t’aimer, de se surpasser et pour donner tout ça aux autres: tu te dois laisser vivre qui tu es. Souviens-toi que je ne t’ai envoyer que des anges….N’oublis pas qui tu es car je pourrais oublier qui je suis….amitiés,Carmen

  17. ma dernière phrase viens de "la petite âme et le soleil" 🙂 je ne sais pas pourquoi mais j’ai fais ce lien.

  18. Bonsoir Jacques ….C’est triste et si insondable ce mal être…oui…certains le vive dès le premier cri…hérédité ? des ressentis avant la naissance ?…peut-être même le poids d’autres vie ?Ca n’appartiens pas a la raison…et jamais la science ne pourras décortiqué une âme….Ce petit homme…on as bien sur tant envie de le prendre contre soi …..J’adore ton texte…les mots dits et ceux qu’ils suscite !!!Merci !Et merci de ton passage …j’apprécie beaucoup !!!AmitiéSorcière

    -.-.-. Sorcière
  19. Coucou Jacques je suis revenue relire ton texte … Et là je comprends mieux le texte parfois faut je lise deux foispour mieux comprendre lol hihihi excuse moi , je dois manquer de concentration … trop de soucis parfois … , oui le petit à naîtrerescend tout dans le ventre de sa maman … il entend même …….médicalement cela a été prouver et filmé , j’ai vue dans un journalil y a quelque années de cela un avortement en photo , cela ma boulverser , l,enfant se fait litéralement arracher morceaux parmorceaux et on voit le foetus bien formé , tu vois s’ouvrir sa bouche légèrement pousser un faible cris , que nul n’entend sauf Dieu c’estterrible , on dis que l’enfant à naître ressent le rejet de ses parents …C,est un être vivant , merci pour cette belle réflextion Jacques je tesouhaite un Bon-Mercredi et une belle soirée gros bisous du QuébecTendresse & Amitié Gigi xxx

  20. Enfant je pensais qu’il me fallait tout faire pour être aimée, et puis je me suis rendu compte en grandissant, qu’il n’y avait rien à faire pour qu’on nous Aime, on ne peut obligé quiconque à nous Aimer. Une fois que l’on comprend ça, (ça prend des années parfois), on sait qu’Aimer est plus facile que d’être Aimée.
    J’ai parcouru les commentaires, apparemment tu parles du début de la vie, de souvenirs antérieurs à celle ci. Sur ce sujet je ne sais pas.. je n’ai pas de souvenirs ainsi, ce que je sais, c’est que pendant de nombreuses années, je me suis demandé pourquoi j’étais là, pourquoi souffrir, pourquoi tout ça.. et il m’a fallut du temps pour comprendre qu’il n’y avait rien à comprendre…on est là, et la plus belle chose c’est quand on se rend compte que la vie vaut la peine d’être vécue. Tant que l’on a pas compris ça, on est dans un carcan, et je peux te dire que je sais de quoi je parle, un mal être perpétuel qui nous bouffe en dedans, cette conscience si éveillée qui fait mal.. heureux les simples d’esprits, lol, je le mets là tu vois, car à trop réfléchir on souffre bien souvent, ceux qui ne se posent pas de questions, ou peu, avancent peut être plus sereinement, et prenne comme elle vient la vie.
    Bon encore une fois peut etre hors sujet, désolée, mais si nous continuons un peu à partager, tu t’apercevras, que je suis douée pour faire hors sujet, ou disons pour m’embrouiller, c’est si difficile je trouve parfois que d’exprimer quelque chose que l’on ressent très fort, mais on ne trouve pas les mots..

  21. Marie, les opinions des uns et des autres te passionnent, et ton esprit a besoin d’exprimer toutes les idées qui en résultent…
    Peu importe que tu sois ou tu ne sois pas hors sujet, tout ce que tu dis est sensé et plein de vie. C’est une joie de te lire…
    Oui, je suis d’accord avec toi, prenons la Vie comme elle vient et les « simples d’esprits » sont peut être tout simplement ceux qui ont traité les problèmes à fond au fur et à mesure qu’ils se présentaient, d’où un esprit sans haine, sans souffrance qui vit à fond « le moment présent »…

    Mais soyons toujours à l’écoute des autres car on ne sait pas quel a été leur chemin…

  22. bonjour jeaques,
    De blog en blog de fil en aiguille, j’ai attérri ici..j’ai trouvé tes écrits émouvant pleins de questionnements..je devine quelqu’un de sensible..j’ai parcouru quelques écrits..j’ai trouvés ces écrits intéressants..ce récit ainsi personnifié est très touchant…mes amitié..Claudie

  23. Merci Claudie,
    Sensible ?
    Oui, tu as raison et très attaché depuis toujours à savoir quel est le sens de la vie, quel est le sens de ma Vie…
    Alors…j’écoute tout ce qui vient du plus profond de moi…par bribes…et, prendre conscience de ce qui se passe ou de ce qui s’est passé…ouvre des portes magiques sur la connaissance de soi même…
    Amitiés
    Jacques

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :