Qui je suis ?   18 comments

"Au début de ma trajectoire, les autres, par leur attitude et leurs réactions, se sont crus autorisés à me dire qui j’étais, jusqu’au moment où j’ai dû refuser de me laisser définir aussi arbitrairement.
Tous m’avait construit, coloré, évalué…
 
Et c’est précisément leur irrespect, la sourde violence qui m’était faite, qui m’a acculé à la nécessité de m’identifier moi-même!
Miraculeuse éclosion de la Liberté…"
Yves Girard (L’invisible beauté)
 
Quelle magnifique prise de conscience !
Personne n’a le droit de me dire "Qui je suis" et  je suis seul à être capable de trouver "ce que je suis".
Je suis le seul à pouvoir parcourir les dédales de ma conscience pour qu’éclose la Liberté…
 
Jacques
Publicités

Publié 24 juillet 2009 par Coeur de Lyon007 dans Non classé

18 réponses à “Qui je suis ?

Souscrire aux commentaires par RSS.

  1. Moi, c’est moi, toi c’est toi … pas de clones "on nait comme on est" … (ça c’est de moi! hi hi !)Bises et bon wikhand !Fr@ne

  2. J’ai connu exactement la même chose, il m’a fallu 17 ans pour me re-définir et être qui je suis vraiment, mais n’est-ce pas justement le but de notre retour ici, chercher à soulever le voile de l’oubli pour mieux nous ré-approprier ce qui est vraiment Nous !!!J’ai choisi de revenir vers moi et maintenant j’ai revêtu mes couleurs d’origine…Une belle idée d’avoir partagé cette réflexion qui va en interpeler tellement …Merci Claude,Bisous bisousAnita

  3. Je pense que c’est une longue démarche avant de découvrir la richesse de notre intérieur. Plusieurs années sont nécessaires. Et a-t-on fini un jour?

  4. Se poser la question du QUI SUIS JE , tout au long de notre parcours de vie est une des plus belles questions que l’on peut s’offrir de multiples fois, avec des réponses qui n’appartiennent qu’à notre conscience et notre coeur. Enfant j’avais l’impression de venir des étoiles…maintenant je me dis que la réponse du "qui suis je" c’est devenir un jour une poussière d’étoile consciente de sa luminosité à acquérir.Merci Jacques pour ce beau thème…Mes meilleures pensées et bon week end.

  5. C’est renversant Jacques! Ma première réaction suite à la première lecture de cette citation et de "ta" réponse à cette dernière à été: " ENFIN UNE RÉPONSE". Tant de question depuis tant d’années! J’écris mon commentaire avant mêê de lire les autre commentaires histoire d’être moins biaisée. Merci pour moi et merci pour ma fille Jacques. Déjà, dans ce que je lui donne de moi par "l’éducation" que je tente de lui donner, ce principe de "liberté" et très présent, plus que ce que j’ai pue vivre moi-même. Mais ton billet, tel le téléscope qui est en arrière plan, m’oblige en tant que parent, à élargir "ma" vision de "son univers à elle". Mais, il fait également monter en moi, l’envie de me donner cette "posibilité" d’élargir la vision de mon univers à moi. Bien sur nous ne pouvons vivre dans une bulle de vers, mais j’ai moi aussi le droit de me défaire des "super-impositions" , attitudes et réactions arbitraires. On dit que l’essentiel de la personalité d’un enfant se forge dans les 5 premières années de sa vie. Et bien moi, je vais refondre et reforger ce tout qui est moi, car, bien que celà puisse parraître étrange, je sais au fond de moi que "je me ressemble si peu". Merci pour ce merveilleux cadeau que tu nous offre Jacques!

  6. Jacques… que j’aime cette approche….I n’y a rien de mieux que son cheminement personnel pour devenir soi…. et ressentir et surtout assumer ses convictions profondes.On n’a pas à nous "dicter" comment croire.. aimer… on doit plutôt apprendre de soi et des gens à qui l’on voue crédibilité et confiance…Il ne faut certes pas se fermer à tout ou refuser les influences…. mais chacun les interprétera et le singurgietra à sa façon….Merci de ce partageKleaude

  7. Tout à fait vrai … mais ô combien difficile et tourmenté ce chemin de la liberté individuelle … Apprendre à se connaître et surtout à s’accepter et s’aimer, eu regard de la société et de nos proches, est une longue quête qui prendra fin le jour où notre souffle nous quittera … Merci pour ce profond billet qui fait réfléchir … Ana XX

  8. Ce billet est magnifique …Je suis la plus jeune d’une famille de 7 enfants …: 6 filles, un garçon ( le plus vieux ) …Et depuis mon plus jeune âge on a essayé de me dire qui je suis …mais je me suis battue …Ma mère a fini par dire :  » Elle n’est pas comme les autres celle-là  » …Mais la famille a toujours gardé un oeil sur moi parce que j’étais la plus jeune …Mais dès qu’on essayait de me dire : ..  » Toi Madeleine tu devrais …ou tu es …. » je me raidissais et refusait cela …Mais me trouver moi-même. me définir moi-même …a été un long cheminement pour arriver à être ce que je suis intérieurement …et j’y travaille encore …Comme Lucie j’ai dû travailler cela aussi vis à vis de mes enfants et les laisser se définir eux-mêmes…Par contre je ne suis pas contre que lorsque je suis dans une période de confusion ou de questionnement , qu’une personne de mon entourage immédiat , qui me connaît bien, me dise ce qu’elle pense de moi ou me remette sur la voie de qui je suis vraiment …car parfois je suis très sévère et exigeante envers moi-même …et je doute de moi …Une amie m’a dit l’autre jour … » Madeleine parfois je te sens tendue avec moi …on dirait que tu portes un masque et tu deviens une autre personne , je ne te reconnais pas  » ….Je suis reconnaissante à cette personne de me l’avoir dit parce que en effet c’était à des moments où je manquais d’assurance et de confiance et j’avais besoin de me protéger de quelque chose …je vivais un tumulte intérieur que je ne lui avais pas confié..Je sais que cette personne n’avait pas essayé de définir qui je suis mais plutôt elle voulait m’aider à me dégager de ce mur …Mais ce que je suis …profondément, tout au fond de moi depuis toujours ….il n’y a que moi qui peut le définir ; ce jardin secret de mon âme, mon esprit est un lieu intouchable. inaltérable …et personne n’a le droit de me dire comment ÊTRE …en qui CROIRE ou ne pas CROIRE …etc…Cette liberté dont parles Yves Girard : Miraculeuse Éclosion …..Oui de tout ce que je suis en totalité …Un pas à la fois …à chaque jour vers cette félicité …Merci Jacques pour cette douce réflexion que tu suscites …C’est un plaisir aussi de lire ce que tous les amis en pensent …Merci d’avoir permis cela …AmitiésManouchka

  9. Wooh ! Comme tu dis toute une prise de conscience , moi aussi comme Manouchka je suis la plus jeune de la famille de 4 enfant et souvent parfois a mère me disais toi j,espère que tu seras pas comme ta soeur ainé , elle me demandais d’être parfaite , et je n,avais que 13 ans se fut dur pour moi , alors là j’ai comme essayer d’être parfaite pour plaire à ma mère , mais se n’étais plus moi , et je me sentais imcomprise , je sentais que son amour étais conditionnel à se que je devais être , je n,avais plus le droit d’être moi même il me fallait toujours être une enfant exemplaire , j’avais peur que ma mère cesse de m,aimé,alors je portais un masque je jouais à être une autre ,pour être aimé , alors en grandissant j’ai senti le rejet de ma mère m’étant marié jeune pour quitter la maison où je me sentais mal à l’aise , incompris mal aimé , un coup marié j,ai put redevenir celle que j’étais , mais alors ma mère ma dit pourquoi tu est aussi bébé , tu t’habille en jeans ( Pantalon mode ) tu attache tes cheveux pourquoi , où il étais trops long , si je les coupais là elle disais c’étais mieux long , je sentais toujours que j’étais pas correct à ses yeux jamais à son goût à elle , un joursje me suis choquer et je lui ai dit , pourquoi vous m’aimer pas comme je suis ?? Elle ma dit je t’aime je lui ai répondut c,est pas cela l’Amour , j,avais 27 ans quand je lui ai dit toute la peine que j’avais , ne pas plaire à tout le monde je comprends mais quand c,est tes parents qui t’aime pas comme tu es c,est plus dure , elle as eu des regrets avant sa mort c’est certain , mais je t’évite le reste , tu sais en tout cas je sais se que c,est quand tu peux pas être toi même et aujourd’hui je m,aime comme je suis , si j,ai envie d’avoir les cheveux long je les ai , et si les gens sont pas content et bien cela les regardes , mais je suis rester sensible et fragille à se que les gens pense de moi , tous cela à cause de mon passé se passé qui nous suis , aujourd’hui je veux être libre de se que je pense de ce que je fais , libre d’être moi-même enfin !!!! Merci Jacques pour nous permette par ton billet de nous libérer aisi de nos blessureshihihi excuse la longueur de ma lettre ton amie qui t’aime en toute amitié Gigi Gros bisousssssssssss toi l’homme au coeur tendre et remplie de sagesse , tu es un Ange pour nous tous tes ami(es) Bon-Weekend à toi !

  10. Intéressante réflexion… on sent en ces mots une forte résistance à l’autre, l’étranger qui représente un danger, mais quel danger ?Besoin de se protéger coûte que coûte, contre un extérieur…On dirait l’antithèse de l’amour…Amicalement

  11. bonsoir Jacques .wow ! magnifique .comme je pourrais en écrire long , sur tous m,ont construit coloré et évalué . oui quelle prise de conscience ! un jour dans n’en pouvant plus du moule dans lequel on a voulu me faire entrer et dans lequel je ne sentais pas qu’il était le mien .continuellement tiraillée ,la coquille à craquée , et c,est vraiment le cas de le dire , j’ai voulu trouver Jeanne qui elle était vraiment et de là commence le cheminement . je devais trouver mon propre chemin .tout comme on ne dis pas à une rose rouge qu’elle doit être blanche , personne d,autre que moi ne peut me dire qui je suis . je dois le découvrir par moi-même . je crois que c,est le début de la paix intérieure .quelles sont mes vrais couleurs ,ce que et en quoi je crois , ce qui me parle et me rejoint profondément , ce que je dois ressentir , à quelle vitesse je dois marcher , je sais que de plus en plus il y a cette petite voix en moi qui me le dis ,et plus j’écoute cette petite voix qui m’est familière , plus s’installe cete paix que j,ai chercher .merci encore pour ce magnifique billet Jeanne

  12. Nous passons notre vie à nous connaitre , à nous découvrir , à grandir pourvu que notre esprit le souhaite ardamment , "connais-toi et tu connaitras le monde …" , la connaissance , la curiosité de tout , quel fabuleux voyage , "Soyez à vous même votre propre flambeau" disait Bouddha , douce journée Jacques !

  13. Bonjour Jacques je viens de passer chez vous grâce a Gigi j’adore vos réflexions je viendrais vous lire souvent !!je vous souhaite une Bonne journée Amicalement Mado

  14. Bonjour et merci de votre passage sur mon blog. Je suis alors venu visiter le vôtre et ce billet a retenu toute mon attention, si souvent ns n’arrivons pas à être ns mêmes à cause des étiquettes, des personnages qu’on ns imposent et qui si souvent loin de ce que ns sommes en réalité. Cela fait souffrir souvent et aussi empêche notre vrai identité et personalité d’être. Oh vs avez touché un des points que j’aime bcp méditer alors ….. Bonne soirée et bon dimanche. Nicole

    Dessine moi un mouton .....
  15. "Ce que je suis"…. Je suis passé te saluer et te remercier de ta présence, de tes mots…Je me sens de plus en plus libre, je chemine sur mes sentiers, et j’y fais de belles découvertes… De belles rencontres aussi….Je me découvre, je me retrouve, j’ai quitté tous ses autres qui un jour on crus savoir mieux que moi-même qui j’étais, je suis la seule à savoir qui je suis… Je suis une artiste, autodidacte peut-être? Mais une artiste quand même… Je crée tous les jours avec ce qui se présente à moi… Je n’attends plus que les choses soit parfaites… Je me laisse surprendre par l’inattendu…. Même dans la douleur… Je me sent tellement bien en t’écrivant ces mots ce matin Jacques, et cela m’a fait du bien de te relire…Merci encore et je te souhaites une magnifique journée! xoxo

  16. Je suis moi et je déteste qu’on me colle des étiquettes, je ne fais partie d’aucun clan ni parti, ni rien, je suis juste moi, et pis c’est tout.
    il m’est arrivé récemment qu’on me dise que j’étais une pseudo libertaire ou anarchiste ou même bourgeoise bohème, je peux te dire, que ce genre de cataloguerie (dsl si le terme ne se dit pas) m’a fait sourire sur le moment, car je me suis dit, « hé bien, en voilà qui sont bien prisonniers à l’intérieur de dogmes, d’étiquettes, de clans… » c’est triste pour eux, j’ose espérer qu’un jour ils sauront se sortir de ses « murs »là!

  17. Bravo, Marie !
    Oui, c’est facile de coller des étiquettes…
    Le jugement est une des choses les plus faciles à faire !

    Au delà de cela, Marie, il y a aussi tout le conditionnement qui nous a façonné. Toutes les normes de la société, de l’éducation, de la religion… Que sais-je ?
    C’est aussi de cela dont il faut prendre conscience et se libérer…
    Bon week end
    Jacques

  18. Tout à fait d’accord Jacques.
    Et d’ailleurs Krishnamurti a passé la majorité de sa vie à le dire et le répéter. Se déconditionner!

    bon week-end à toi aussi.
    en conscience. 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :