Être à soi-même sa propre lumière   26 comments

Être à soi-même sa propre lumière : là est la vraie liberté

Il faut être à soi-même sa propre lumière.
Cette lumière est la seule et unique loi : il n’en existe pas d’autre.
 
Etre à soi-même sa propre lumière, c’est refuser de suivre la lumière d’un autre, si raisonnable, si logique, si exceptionnel, si convaincant soit- il.
Vous ne pouvez pas être votre propre lumière si vous êtes plongé dans les ténèbres de l’autorité, des dogmes, des conclusions hâtives.
La morale n’est pas une émanation de la pensée, ni l’effet des pressions exercées par le milieu ambiant, elle ne relève ni du passé ni des traditions. La morale est enfant de l’amour, et l’amour n’est ni le désir ni le plaisir. La jouissance, sensuelle ou sexuelle, n’est pas l’amour.

Etre à soi-même sa propre lumière : là est la vraie liberté – et cette liberté n’est pas une abstraction, elle n’est pas le fruit de la pensée.
Etre authentiquement libre, c’est être affranchi de toute dépendance, de tout attachement, de toute soif d’expérience.
 
La Lumière…rien d’autre ne compte que la Lumière. Voilà ce qu’est l’Amour…

Krishnamurti : (Cette lumière en nous)
 
Ces écrits de Krishnamurti me parlent très profondément.
Ils réveillent des choses qui sont déjà tout au fond de moi…
 
Tout part de "soi"… Tout est en moi…
Je n’ai qu’à faire le vide ….et laisser la source jaillir…
Toutes les peurs s’envolent…
Et le mot "Liberté" prend toute son ampleur…
L’Amour est là…
Le voir et …..c’est déjà trop tard…
On est intoxiqué à jamais…
 
Jacques

 

Publicités

Publié 27 juin 2009 par Coeur de Lyon007 dans Non classé

26 réponses à “Être à soi-même sa propre lumière

Souscrire aux commentaires par RSS.

  1. J’aime cette perspextive…. cette vision des choses et l’interprétation que tu en fais….Certes on peut apprendre des autres….. mais ce qu’on retrouvera…. (et non trouvera) est déjà en soi…. Les quêtes spirituelles sont parfois le symptôme que l’on s’est soi-même perdu de vue… on cherche.. on analyse la spiritualité… mais il ne faut pas devenir sourd à sa propre voix intérieur… D’instinct on sait ce qui est bon ou mal…. L’homme est un animal qui s eprend souvent si au sérieux…. s’imposant de se donner une "mission"….. aussi noble soit-elle…aussi convaincante soit-elle…. ele ne sera que le pâle reflet de ce que l’on sait déjà.. de ce que l’on devrait ressentir au profond de soi….Ta réflexion de ce matin part de ton coeur et de ton ressenti….Beau partage…Salutations,Kleaude

  2. OUI, je vois bien les choses telles qu’on devrait les voir, mais auprès … de mon arbre … je m’éteins … 🙂 je suis aussi intoxiquée, mais ai-je vraiment envie de cette liberté là ? pour en faire quoi … je pense que je préfère la partager …Merci Jacques !Bon WEFr@ne

  3. Bonjour Jacques ,Je suis heureuse de lire ces mots et surtout te sentir dans ce bel état d’esprit que les mots de Krishna t’inspirent …!Merci pour ce partageUn très beau weekend à toi et ta familleTendresseManouchka

  4. Tres bea texte que je ne connaissais pas…merci de me l’avoir fait decouvrir! Tout est la,en soi,libre et dans l’instant present! Merci encore et bon week-end 🙂

  5. "La connaissance de soi est une naissance à sa propre lumière." , c’est ainsi conquérir la liberté d’être soi-même , en sachant cependant que l’expérience n’est qu’une lumière qui n’éclaire que soi .Vivre simplement veut retrouver l’essence de ce qu’est vivre à la base de tout . Vivre sans artifice , d’une manière authentique et satisfaisante .Une nuit , Hermès eut la vision d’une Forme de lumière qui lui révélait la connaissance . Il l’interrogea , disant : — « Qui es-tu ?» — «Toi-même », répondit-elle .Ayant cité cette vision d’Hermès , Henry Corbin ajoute : — « Qui est le chercheur ? Qui est le cherché ? » A cette question, Najmoddîn Kobrâ répond : — « Le cherché est la Lumière , le chercheur est une parcelle de cette Lumière »Alors j’associe le fait que la lumière est énergie , nous sommes énergie , la lumière intérieure est la connaissance , l’amour dans toute sa globalité est la connaissance d’un grand et tout avec le relationnel dépouillé que nous pouvons offrir sans filtre à la dimension de notre regard en osmose avec l’univers , toutes molécules mélées , c’est cette quète qui n’est que le cheminement vers la lumière , celle de l’amour certes car son énergie première est la quintessence de toute chose vraie !C’est un avis , notre relation avec le monde et le désir de le découvrir est un chemin fascinant !Merci de ce beau sujet , merci de tes passages aux si riches idées , ravie de te rencontrer , bien cordialement !

  6. Bon-Weekend Jacques !C’est très jolie se que tu as mis comme texteil est très inspirant , on n,est libre quand ont vit dans la lumière et non dans les ténèbres , très bonne réflextion Jacques bises et à bientôt … amitié sincèreton amie Gigi

  7. Bonsoir Jacques !!!Que dire !!J’adore !!!Je suis d’accord avec Diane ci-dessous….tout commence avec la connaissance de soi …sa propre essence…Je ne me demande plus jamais…es-ce bien…ou mal… ? je me demande…es-ce bien pour moi…? ou es-ce mal pour moi…..?Ma vérité ne sera pas celle de l’autre…ni celle de l’autre la mienne…même si je crois qu’elle est bonne pour elle !!!!Notre vécu…notre baggages…nos apprentissages et expérience donne des teintes différentes et unique a chacun de nous…Je m’arrete ici..tout le reste serait difficile a définir !!!!J’aime beaucoup ton billet !!Merci de ce partage !!AmitiéSorcière Ma liberté…j’ai besoin aussi de la partagée….mais de cette manière…la liberé de chacun deviens un trésor riche…avec des couleurs uniques ….et c’est beau et grand ….Merci de ta présence Jacques !!!!!

  8. Bonjour JacquesJ’ai cherché des mots de K. sur la relation, il insistait sur le fait que l’attention à "ce qui est" n’est que dans la relation.Lol, recherche infructueuse et c’est bien ainsi parce que l’important est de voir en nous.La citation que tu fais dans ce billet, peut donner à penser que la lumière est là, devant nous, comme l’est le soleil dans le ciel, et que nous sommes là devant lui, et que nous n’avons qu’une chose à faire nous ouvrir.Aller au-delà des mots, il n’y a de lumière ni à l’extérieur, ni même à l’intérieur…Etat d’être qui surgit, parfois, il n’y a pas de continuité, seulement le désir que cela soit.Etat d’être que les mots ne pourront jamais signifier.Mais si la bouche et l’oreille sont au-delà de la limitation du "moi" les mots ne sont plus une barrière mais partage, silencieux. Cela est la véritable relation, cela ne se fait pas sans oser ces relations encore empreintes de nos peurs et attentes. Là aussi pas de continuité, un travail de chaque instant.La relation a le pouvoir de changer le monde que nous sommes et faisons.Bonne journée à toi

  9. Bonjour Jacques,Cela résonne également en moi… L’Amour de soi, en soi provoque une grande Lumière, une paix, une liberté comme tu dis.. Le détachement, le lâcher prise sur tout… l’acceptation de profiter du moment présent, être déjà dans l’éternité… tout est, tout n’est plus et on se retrouve en paix éternellement … et tu as raison, une fois qu’on y a goûté, on est intoxiqué à jamais… ;-)Merci !Âme-itié,Kokotte xx

  10. bonsoir Jacques ,il faut être à soi-même sa propre lumière , ces mots aussi résonnent en moi , ils font des échos ,écouter sa petite voix , trouver en soi son trésor .les mots des autres parfois résonnent en moi , ils font écho parce qu’ils touchent ce qui est déjà là , leurs mots n’ont fait que m’ouvrir le chemin qui mène en moi . retour à la maison je ne peux exprimer par des mots l’état d.être qui s’installe en moi quand je lâche complètement prise , quand je laisse la vie tel qu’elle se présente se vivre en moi , quand je ne retient plus rien je laisse aller les peurs ,les ennuis ,les désirs , quand je ressens tout est bien ainsi , qu’importe ce qui arrive ,en ce moment privilègié je sens que je suis libre .je ne dépends alors d’aucune expérience ou d’aucune chose , juste consciente d’être présente là libre et dans la plus grande paix . oui la lumière est en soi , l,amour est en soi , le chemin est en soi , le trésor est en soi , laisser la vie se vivre en soi , quelle eau désaltérante , quel pain plus nourrissant …merci Jacques pour ce partage ,Amitié tendrement Jeanne

  11. Coucou Jacques c,est moi ton Amie que tu connais bien merci de m,avoir accepter comme amieBon-Weekend car dans une semaine mon ancien blog seras fermer et celui si est privé , tu fais partisde la perle rare de mes meilleurs vraie amies encore merci je t’embrasse ton amie qui t’aime Évangéline

  12. Cher Jacques, j’entres chez toi ce matin et j’ai laissé refroidir mon café trop absorbé par ma lecture et ma re-lecture de ce texte…J’ai aussi relu plusieur fois ton commentaire laissé sur mon billet -La vérité sans artifice- j’ai fait un bout de chemin depuis la parution de ce billet… Merci pour tes mots… Une partie de moi se sentait coupable d’une décision que j’ai prise jeudi dernier a propos de l’emploi que j’occupais depuis 3 mois, et a la lumière de ce texte de Krishnamurti, tout a fondu, et je me sent mieux… Une phrase de Benjamin Franklin dit ceci; Qui préfère sa sécurité a la liberté aura vite fait de perdre les deux. Moi je trouve souvent difficile de choisir la liberté, mais je suis consciente que quelque part c’est aussi me choisir que de choisir la voie de la liberté… Mais quand je sens qu’une certaine situation éteind ma lumière, quoi faire d’autre que quitter cet endroit? J’ai mis du temps pour venir t’écrire un mot Jacques, j’espères que tu ne m’en voudra pas, car je ne t’avais pas oublié, c’est simplement que ma vie est une vraie marmelade en ce moment, peut-être a cause de ma quête de liberté, mais c’est délicieux la marmelade…Merci Jacques et a bientôt! xoxo

  13. Un petit bonjour en passant en ce mardi qui, pour nous est rafraichissant depuis cette nuit ! 10° de moins … boudie que ça fait du bien ! J’avais tout du pruneau !!! lolBonne journée à toi l’Ami bouchon …BisesFr@ne

  14. Coucou ! passage éclair avant les pétards et les fétards … d’ailleurs il se fait tard …Bises bon WE Fr@ne Falling Star …

  15. Je passe vous saluer cher ami.SalutationsKleaude

  16. Merci de ton commentaire mon cher Jacques , je te comprends très bien c,est l’été et on n,est tous un peu débordé , mais on se reprendras à l’automne pour se visité plus souvent , merci de ta gntilesse et pour ta fidèle amitié et tes pensées pour moi et ma soeur , passe un bon-weekend toi aussi et prends soin de toi lolll et te fatigue pas trop repose toi un peu , relaxe toi un peu cette été , on veux te garderlongtemps avec nous et en santé grosses bisesssss Amitié Gigi

  17. Lol ! ben voila, il arrive !!! tu as trouvé le bon appât ! Bisou (tu as dis un… tant pis pour toi !)Bon WE Ami !Fr@ne

  18. Jamais satisfait … lol … un autre pas plus et inutile de taper des pieds !

  19. Merci de ton passage et heureuse de voir que tu y as été très sensible , tes paroles sont pleines de vérités , je te souhaite un bonne suite de week-end et le plaisir de te lire !

  20. Oui, tout part de soi … même l’éternuement que je viens de faire… (mille excuses j’ai déposé des germes dans ton espace!!!)Je vais reprendre un 2° titi noir …Bisou enrhubanné …Fr@ne qui va prendre un traitement de cheval ! un rhume en Juillet !!!

  21. Bonsoir Jacques, j’ai relu ce magnifique billet…Être a soi-même sa propre lumière, je crois que ces derniers jours je l’expérimente un peu…J’ai refusé de suivre la lumière de quelqu’un d’autre, étrangement j’aurais cru qu’il se serait éloigné de moi, mais c’est l’inverse qui s’est produit… c’est ce qui se produit très souvent lorsqu’on lâche prise… Merci Jacques pour ta présence xoxo

  22. Et les autres là-dedans, où sont-ils? Moi, j’ai aussi besoin de la lumière des autres, au moins tenir compte des autres et partager avec les autres. Il me semble que l’Amour c’est l’Autre. Ou bien, je comprends mal ces affirmations.

  23. Pour moi,l’amour est aussi communion. Communion signifie avec l’autre, avec les autres.

  24. Magnifique texte! amitié, cerise

  25. Un grand homme que Krishnamurti, un être qui éveille les essentiels qui sont là, en nous, à nous d’en être conscient.
    J’adoore lire Krishnamurti, il résonne je trouve avec ce que je sens au fond de moi.
    belle journée en lumière alors Jacques.
    sois bien.
    amicalement
    à bientot
    marie

  26. Oui Marie,
    « Etre à soi-même sa propre lumière, c’est refuser de suivre la lumière d’un autre, si raisonnable, si logique, si exceptionnel, si convaincant soit- il.  »
    Que d’humilité !
    Je souhaite au monde entier d’arriver à cela.
    Amitiés
    Jacques

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :